Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Adrian Barton le Mer 13 Juin - 15:25

Adrian ruminait. Cela lui arrivait souvent depuis les évènements qui avaient bouleversés sa vie. A vrai dire il cherchait des réponses. Qui était-il? Qu'est ce qui lui était réellement arrivé et pourquoi? Bref il avait une tonne de questions sans réponse ce qui le mettait hors de lui. Foutu mémoire. Ce jour-là il s'était levé tôt afin de profiter de la fraîcheur du matin avant la fournaise du reste de la journée. Adrian était parti faire une petite escapade dans la ville. Il croisa quelques privilégiés de tant à autre. Il était persuadé que c'était à cet endroit qu'il trouverait ce qu'il recherchait.

Il s'était revêtu d'une tenue chic. Juste histoire de ne pas se faire remarquer dans cette parti de la ville où les gens du peuple et encore plus les résistants n'étaient pas autorisés à aller. Le jeune homme déambulait donc dans les rues claires et propres. La marche lui permettait de se vider l'esprit. Comme lorsqu'il courait. Et là son esprit avait plus que besoin d'un petit nettoyage. Il aurait voulu pouvoir chasser la colère qui l'habitait. Il devait vivre avec celle-ci depuis deux ans déjà. Cela lui paraissait une éternité. Il aurait voulu tirer un trait sur le passé. Mainte fois il avait essayé mais rien à faire. Il était relié par un fil invisible à ce sombre passé. Comme à une abîme sans fond. Il fallait se pencher au-dessus de ce trou inquiétant pour enfin savoir. Mais la peur de ce qu'il allait y découvrir l'en empêchait.

Au bout d'un certain temps ses pensées revinrent sur des sujets moins tristes. Il était heureux d'avoir pu entrer dans le groupe de résistance Moonlight Shadow. Il y avait trouvé un réconfort agréable. D'autres membres avaient eu eux aussi une histoire tragique. Le jeune homme se sentait bien en leur compagnie. Sa soif d'aventure pouvait y être épanchée. L'action régnait sur son quotidien pour son plus grand soulagement. Les espions avaient découvert qu'il se tramait quelques chose contre le peuple. L'adrénaline montait en flèche au sein du Moonlight Shadow qui voulait à tout prix protéger les innocents. Adrian était particulièrement doué dans le domaine de de l'espionnage. Il profitait de la menace pour multiplier les excursion dans la ville parmi les privilégiés. Il se mêlait facilement et discrètement au flot de personnes et écoutaient les conversations.

En même temps il cherchait les réponses à ses fameuses questions personnelle. Il savait que l'origine de sa "maladie" était médicale. Il avait donc développé une haine particulière cintre le corps médical des privilégiés. Et c'est alors qu'il pensait à cela qu'il la vit. La fille du ministre de la santé. Des le premier regard il la détesta. Tout chez elle n'était que provocation. Entourée de ses admirateurs elle se pavanait. Le genre de fille qu'Adrian ne pouvait pas supporter.


avatar
Adrian Barton

Messages : 18
Date d'inscription : 22/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Magda Sully le Sam 16 Juin - 16:05

Magda traînait comme toujours accompagnée de sa bande. Ils riaient après que Magda ait joué les ch*euses avec un marchand qui en avait bavé, et qu'elle avait finalement envoyé balader. Les autres avaient surveillé la situation de loin, pétés de rire, et le retour victorieux de Magda fit redoubler les éclats de rire. Elle eut un sourire en coin et saisit le bras d'une amie qui était venue les rejoindre. Elle avancèrent toutes les deux, et les autres suivirent. Ils détaillèrent pendant presque tout le trajet la tête du marchand dont l'expression se décomposait au fur et à mesure que Magda déversait un flot d'insultes camouflées. Ils en rirent donc pendant un bon quart d'heure, puis finirent par se lasser, cherchant une nouvelle personne à importuner.

Ils traversèrent le pont qui passait par-dessus le fleuve et se dirigèrent vers les quartiers plus éloignés, où ils pouvaient s'amuser bien en paix avec les gens du peuple plus nombreux à cet endroit. Ils les provoquaient, puis lorsque ceux-ci craquaient, ils les punissaient sévèrement et s'en allaient en riant. Ils passaient leur journées à ça. Et le soir, une fois sur deux, ils sortaient, faisaient la fête en pleine rue, qui parfois dégénérait un peu, puis, après avoir bien bu, ils rentraient. Pas chez eux. Parfois chez l'un, ou chez l'autre. Au début, Magda se contentait d'y aller seule, et elle passait chaque nuit en compagnie de l'admirateur qui l'avait invité le premier. D'autres fois, elle ramenait un autre avec elle, et elle s'était déjà tapé une nuit ou trois autres l'avaient accompagnée. C'était sa façon de s'amuser, et elle se voyait difficilement faire autre chose dans sa vie de jeune adulte. Le plus souvent, c'était avec Tyler. Un nouvel admirateur. Et il en demandait beaucoup à ce niveau-là. Mais il commençait déjà à la lasser, et elle restait maintenant quasi indifférente vis à vis de lui.

Aujourd'hui, ils ne trouvèrent pas d'habitant à emm*rder, et ils se contentèrent de marcher en toisant froidement les gens autour d'eux qui les évitaient soigneusement. Presque machinalement, se dit Magda. Dommage. Pour eux. Elle leur aurait mis la pâtée. Parce qu'elle était d'humeur. Elle se promit donc de se trouver de quoi se défouler sur le trajet du retour. Ils se dirigèrent de nouveau vers le pont pour retourner au centre-ville, puis s'arrêtèrent un petit instant au-dessus de l'eau. Le temps était plutôt gris, mais il ne pleuvait pas, et il faisait plutôt bon. Magda était vêtue d'un slim en jean simple, avec un chemisier à large décolleté blanc, et des ballerines noires. Tout simplement.

Elle inspira un grand coup, puis rit avec les autres pendant cet instant agréable. Puis un éclat froid apparu dans ses yeux. Un homme, grand, à la carrure imposante, passant devant eux, la fixait d'un regard noir, plus froid encore que le sien. Comme s'il la haïssait par le simple fait de la voir. Son attitude était tellement peu avenante qu'elle en devenait provocante. Puis il continua son chemin. Elle avait arrêté de rire. Elle s'éloigna d'un pas décidé et ferme de son groupe d'ami, puis stoppa l'homme en posant sa main sur son épaule. Il pivota vivement, puis adopta le même regard froid lorsqu'il la reconnut. Elle était furieuse. Comment osait-il la dédaigner ainsi du regard, elle, la fille du ministre de la Santé? Elle brandit son index devant son nez comme pour lui faire la leçon, et planta un regard de tempête qui lançait des éclairs dans celui de l'inconnu qui faisait bien une tête au minimum de plus qu'elle.

"Pour qui te prends-tu, insolent, à me fixer ainsi? Qu'est-ce que je t'ai fait? Si je connaissais ton nom, tu ne serais déjà plus là pour m'expliquer. Ne t'avise jamais de me toiser. Compris? Sais-tu au moins qui je suis, misérable?

_________________

Welcome to Hell - Ma couleur pour les RP : slateblue
avatar
Magda Sully
Admin

Messages : 108
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Adrian Barton le Dim 17 Juin - 17:41

Adrian sentis soudain un main se poser sur son épaule. Il savait pertinemment à qui appartenait cette main dot le contact sue son épaule robuste le répugnait. Il se retint de ne pas envoyer une baffe mémorable dans le joli minois de la petite minette qui lui faisait face. Elle lui jetait des regards noirs et semblait très à l'aise. cela ne fit que l'énervé encore plus. Le jeune homme ne savait pas vraiment pourquoi il haïssait cette fille. Il prit un plaisir sadique à la toiser d'autant plus qu'il la dominait largement du haut de ses 1,95 mètres.


"Pour qui te prends-tu, insolent, à me fixer ainsi? Qu'est-ce que je t'ai fait? Si je connaissais ton nom, tu ne serais déjà plus là pour m'expliquer. Ne t'avise jamais de me toiser. Compris? Sais-tu au moins qui je suis, misérable?

Arrgh! Il allait vraiment la tuer cette petite ****** (censuré!!) Peu à peu il sentais qu'il allait perdre le contrôle de ses gestes trop vifs. Il se retint pourtant à grands peine même si tout en lui bouillonnait. Elle lui reprochait de la regarder comme il l'avait fait? Elle s'était regardé avant de parler? Qu'est-ce qu'elle lui avait fait? Rien directement il est vrai. Mais son père... c'était une autre histoire trop douloureuse pour revenir sur ce passé.

Je me prends pour la personne que je suis. On m'appelle le Faucon. Et tu ferais mieux de tenir ta langue petite vipère. Ce que tu m'as fait? Bonne question. Peut-être rien à moi directement. Mais qui ignore que tu es la fille du ministre de la santé? Personne. je pense que de ce monde toi et ton père êtes les personnes les plus infâmes. Et toi? Tu t'ennuies tellement, ta vie est si vide que tu ne trouves rien d'autre à faire que de martyriser tes semblables. Surtout ceux qui sont plus faible que toi. Serais-tu trop lâche pour te mesurer à des gens de ton envergure? Quoique je doute qu'il en existe d'aussi pourri que toi.

Ouf ça soulage! Adrian se sentais plus léger après avoir balancer tout cela dans la tête de la petite qui se pavanait il y a quelques instants. Il avait pris plaisir à voir son visage se décomposer au fil de ses paroles accusatrices. Il savait bien que les amis de la jeune fille n'interviendraient pas dans leur discussion trop houleuse à leur goût. Ils s'étaient reculés progressivement sachant bien que les deux allaient se taper dessus à un moment où à un autre. Le genre d'amis qui vous laissent tomber à la première difficulté. En même temps vu le feu qui brillait dans les yeux d'Adrian mieux valait ne pas trop l'embêter. Au risque de se retrouver très mal en point.
avatar
Adrian Barton

Messages : 18
Date d'inscription : 22/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Magda Sully le Lun 18 Juin - 17:03

Magda avait les traits figés dans la colère, mais colère qui semblait bien faible face à celle qui résidait dans le regard de l'homme. Qui prit la parole le plus calmement possible, pourtant, une fureur contenue résonnait à chacun de ses mots, et Magda, sans pour autant hésiter, se demanda si elle avait bien fait en s'attaquant à cet homme. Mais elle n'allait pas se laisser marcher sur les pieds.

Je me prends pour la personne que je suis. On m'appelle le Faucon. Et tu ferais mieux de tenir ta langue petite vipère. Ce que tu m'as fait? Bonne question. Peut-être rien à moi directement. Mais qui ignore que tu es la fille du ministre de la santé? Personne. je pense que de ce monde toi et ton père êtes les personnes les plus infâmes. Et toi? Tu t'ennuies tellement, ta vie est si vide que tu ne trouves rien d'autre à faire que de martyriser tes semblables. Surtout ceux qui sont plus faible que toi. Serais-tu trop lâche pour te mesurer à des gens de ton envergure? Quoique je doute qu'il en existe d'aussi pourri que toi.

Elle se demandait sincèrement pourquoi il avait agi ainsi tout en sachant qu'elle était la fille du ministre de la santé. Jamais personne ayant deux sous de jugeote et un peu de culture n'aurait osé provoquer Magda. Elle plissa les yeux qui semblèrent s'obscurcir brutalement. Une tempête régnait dans sa tête, la poussant à hurler contre ce type et à lui fermer son clapet une bonne fois pour toute. De plus, il lui avait demandé pourquoi elle s'attaquait tant aux gens du Peuple. Pourquoi? Elle allait lui expliquer, et même lui faire un dessin s'il insistait.

Elle se rapprocha encore, se collant presque à lui, puis se dressa sur la pointe des pieds pour le attraper le col. Elle planta son regard noir, dur, froid et sévère dans le sien. Ses amis ne venaient pas. Tant mieux. Elle les aurait viré à la première occasion. C'était une affaire personnelle, elle allait la régler elle-même. Elle lâcha donc, fermement et sûre d'elle :

"Dis-moi, le Faucon, ou devrais-je dire le vrai c*n, toi qui m'appelle vipère, qu'as-tu donc contre la vie pour vouloir la quitter si vite? Ta vie serait donc plus vide que ce à quoi tu compare la mienne? Sais-tu au moins l'envergure des conséquences que peuvent avoir tes paroles?"

Elle raffermit sa prise autour du col de l'homme, puis reprit :

"Tu veux que je te dise pourquoi je méprise tout les gens de ton peuple? Tout simplement parce que vous n'êtes qu'une bande d'imbéciles inutiles, ne servant qu'à ruiner le gouvernement qui s'acharne tant à essayer d'arranger la situation! Vous en réclamez toujours plus, mais vous crachez sur notre société si bien organisée, vous la rejetez sans même vous rendre compte de la chance qui vous est offerte! Voilà pourquoi je vous méprise tous, toi et les tiens, vous n'êtes que de la vermine bonne à être exterminée! Maintenant, excuse-toi fissa avant que les choses ne s'aggravent pour toi, compris? Puis dégage de mon chemin! Tu sais très bien ce que je peux faire, puisque tu sais qui je suis!"

Dans son regard brillait à présent un feu ardent qui menaçait à tout moment de se répandre. Pourtant, elle restait calme, et attendait patiemment que l'individu s'excuse.

_________________

Welcome to Hell - Ma couleur pour les RP : slateblue
avatar
Magda Sully
Admin

Messages : 108
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Adrian Barton le Mar 19 Juin - 16:03

La jeune fille lui saisi le col et à cause de sa grande taille du se mettre sur la pointe des pieds. Adrian décida de ne pas s'emporter trop vite bien que cette idée fut fort tentante. Chaque chose viendrait en son temps. Il garda son calme et se contenta de poser sa main sur celle de la jeune fille. Bien sûr il écrasa cette main dans sa solide et forte poigne d'homme d'action. Il ne pu s'empêcher d'éprouver un malin plaisir à voir une légère grimace de douleur se dessiner sur le visage de sa rivale bien qu'elle essayât de la dissimuler du mieux qu'elle le pu.


"Dis-moi, le Faucon, ou devrais-je dire le vrai c*n, toi qui m'appelle vipère, qu'as-tu donc contre la vie pour vouloir la quitter si vite? Ta vie serait donc plus vide que ce à quoi tu compare la mienne? Sais-tu au moins l'envergure des conséquences que peuvent avoir tes paroles?"
"Tu veux que je te dise pourquoi je méprise tout les gens de ton peuple? Tout simplement parce que vous n'êtes qu'une bande d'imbéciles inutiles, ne servant qu'à ruiner le gouvernement qui s'acharne tant à essayer d'arranger la situation! Vous en réclamez toujours plus, mais vous crachez sur notre société si bien organisée, vous la rejetez sans même vous rendre compte de la chance qui vous est offerte! Voilà pourquoi je vous méprise tous, toi et les tiens, vous n'êtes que de la vermine bonne à être exterminée! Maintenant, excuse-toi fissa avant que les choses ne s'aggravent pour toi, compris? Puis dégage de mon chemin! Tu sais très bien ce que je peux faire, puisque tu sais qui je suis!"


S'excuser?? Ainsi elle lui demandait de s'excuser. Il ne savait même plus à quand remontait la dernière fois qu'il s'était excusé. Sûrement un baille. Comme à chaque fois il fut étonné par la haine des privilégiés envers le peuple. Mais qui étaient donc ces gens pour se croire ainsi supérieur à leur semblable? Ne savaient-ils pas ce qu'était la pitié et la charité? Il savaient un ego surdimensioné qui mourrait au minimum un siècle après leur enveloppe charnelle.

M'excuser? Mais tu rêves!! Certes les gens du peuple réclament plus. Mais n'set-il pas juste de réclamé plus lorsque l'on ne possède rien? Tu parles de votre gouvernement comme s'il avait instauré une société si bien organisé. Une société où certains croulent sous l'or tandis que les autres meurent de faim dans la plus intense misère? Est-ce une chance que d'être pauvre et de craindre caque jour pour la vie de ses enfants car on n'a strictement rien pour les nourrir? Dans ce cas ne vous étonner pas de votre impopularité au sein du peuple. Pour finir je n'ai pas l'intention de dégager de ton chemin. Je ne me suis jamais pousser pour céder le passage à quelqu'un. C'est une règle fondamentale pour moi. Et aujourd'hui n'y fera pas exception.
avatar
Adrian Barton

Messages : 18
Date d'inscription : 22/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Magda Sully le Sam 23 Juin - 16:58

Tandis que Magda restait là, immobile, à fixer cet individu d'un regard noir, celui de ce dernier semblait s'assombrir aussi vite que le ciel avant un orage. Puis il finit par exploser :

"M'excuser? Mais tu rêves!! Certes les gens du peuple réclament plus. Mais n'est-il pas juste de réclamé plus lorsque l'on ne possède rien? Tu parles de votre gouvernement comme s'il avait instauré une société si bien organisé. Une société où certains croulent sous l'or tandis que les autres meurent de faim dans la plus intense misère? Est-ce une chance que d'être pauvre et de craindre chaque jour pour la vie de ses enfants car on n'a strictement rien pour les nourrir? Dans ce cas ne vous étonner pas de votre impopularité au sein du peuple. Pour finir je n'ai pas l'intention de dégager de ton chemin. Je ne me suis jamais pousser pour céder le passage à quelqu'un. C'est une règle fondamentale pour moi. Et aujourd'hui n'y fera pas exception."

Là, c'était elle qui rêvait. Quel culot! Il osait débiter ainsi un flot continu de critiques au beau milieu d'une rue fréquentée quasi uniquement par des gens pouvant potentiellement devenir ses ennemis jurés en un clin d'oeil, et que la seconde d'après il pouvait déjà être un homme mort? Il fallait croire que les gens du Peuple étaient tous des fous. Elle plissa méchamment les yeux. Limite on pouvait entendre le grognement de fauve derrière ce si beau visage furieux.

Ne pouvant résister, elle serra le poing et les dents. Elle relâcha brutalement sa prise sur le col de l'homme puis sa main fusa, et elle le gifla. Consciente qu'un coup de poing lui aurait fallu un mal de chien au poignet, voir quelques os brisés, elle avait préféré la gifle qui dans tout les cas atteignait l'adversaire et lui faisait mal. Il fallait avouer qu'elle la sentait quand même un peu dans sa main, mais ne le montra guère et se contenta d'observer l'inconnu. Elle gronda :

"Tu ne veux pas dégager? Très bien, à ton aise. Que tu ne t'excuse pas maintenant ne m'arrachera pas la tête. En revanche, c'est toi qui risque de l'avoir, j'espère que tu assume tes actes. Car sache que je te le revaudrai un jour, et tu t'en souviendras, lâche."

Elle lui adressa un geste peu commun de la main gauche et se détourna, fière, toujours aussi sûre d'elle. Elle le retrouverait et oh oui, elle lui ferait payer cet affront. Elle retourna sur le bord du pont avec sa bande, puis tourna définitivement le dos à l'intrus, appuyée sur le muret, face au fleuve.

[Bon, c'est pas très long, mais maintenant, éclate-toi et balance-la à l'eau, ou ce que tu veux xD Je pense qu'elle l'a assez provoqué comme ça, je croyais qu'un gorille pareil réagissait plus vite ^^]

_________________

Welcome to Hell - Ma couleur pour les RP : slateblue
avatar
Magda Sully
Admin

Messages : 108
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Adrian Barton le Mar 26 Juin - 14:32

Adrian vit bien que ses paroles avaient fait mouche. La petite fille à Papa ne devait pas avoir l'habitude qu'on la traite avec une telle insolence en plein milieux de la rue. Elle avait l'air furax. Limite il entendait un grognement bestial monter de sa gorge. La jeune fille plissa les yeux jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'une fente. Adrian lui trouva une ressemblance frappante avec un cochon à moins que ce soit plutôt un chat pas content du tout. (pas très poétique comme référence c'est vrai. Mais bon c'est un mec après tout)
Même si la petite le faisait vraiment chi*r il prenait plaisir à ce conflit. Enfin dans la mesure du possible. mais cela mettait un peu de piment dans sa journée qui s'annonçait jusqu'alors plutôt monotone. Et il n'avait que faire de se faire une nouvelle ennemi. Il en avait déjà tellement qu'une de plus ou une de moins ne représentait rien pour lui. Et encore...

Adrian en était là de ses réflexions quand la fillette lui lâcha le col de sa veste. Il en était presque déçu. Déjà fini?
Sauf qu'elle lui balança une gifle.En premier lieu il fut juste vraiment surpris. Il n'aurait jamais pensé qu'elle oserait un tel geste. OK il s'était lamentablement trompé.

Tu ne veux pas dégager? Très bien, à ton aise. Que tu ne t'excuse pas maintenant ne m'arrachera pas la tête. En revanche, c'est toi qui risque de l'avoir, j'espère que tu assume tes actes. Car sache que je te le revaudrai un jour, et tu t'en souviendras, lâche.

Assumer ses actes ça il n'y avait aucun problème. Car il était tout sauf un lâche. Et qu'elle ose l'insulter à ce point décupla sa fureur. Il sentit cette vielle rancœur tapie au fond de lui et dont il ne connaissait pas les origines se réveiller et repartit à l'assaut. En aucun cas Adrian ne devait laisser la fureur prendre le contrôle de son esprit et par la m^me occasion de son corps. Il savait pertinemment qu'en de telle circonstance il pouvait se transformer en véritable machine à tuer. Et personne ne pourrait l'arrêter à moins de mettre fin à sa vie avec l'aide d'une arme à feu. Ce serait le seul moyen de le stopper dans sa folie meurtrière. Et il ne tenait pas spécialement à mourir pour l'instant en tout cas.
Il se concentra et senti peu à peu l'aspect tueur de sa personnalité reculer. N'empêche que c'était bien pratique des fois comme en combat par exemple, un tel instinct meurtrier devenait un puissant allié un atout unique au monde.

Ayant retrouver son calme où presque il rouvrit ses yeux d'un bleu profond et vit la-fille-sans-nom partir avec sa bande de limaces. Mais Adrian n'avait absolument pas l'intention de terminer cette altercation en position de retrait. Il avait un coup à rendre. Et, dans son immense générosité il allait s'empresser de le lui rendre de préférence beaucoup plus fort. En lui donnant un baffe elle avait commis l'énorme erreur de lui demander de lui rendre la pareille. Or il est dit: "demander et vous recevrez" Sans trop savoir pourquoi Adrian aimait beaucoup ce dicton. Etant un résistant il n'avait pas grand chose à offrir d'autre. Il ne savait pas encore ce qu'il allait faire subir à la jeune mais il partit quand même en flèche afin de la ratrapper. Sa course silencieuse n'attira pas leur attention. Si bien que tous furent prodigieusement surpris lorsqu'il les dépassa et pila juste devant eux. Au milieu du groupe en face de Magda, un sourire machiavélique collé aux lèvres. Prit d'une soudaine, et grandiose inspiration il se saisi de la jeune fille comme si elle ne pesait rien et la balança tout simplement dans la flotte en dessous du pont. Il s'accouda tranquillement à la rambarde attendant qu'elle refasse surface. Lorsqu'un des garçons du groupe fit mine de s'approcher de lui, Adrian le regarda simplement du style T'es sur de ce que tu vas faire mon gars? Moi à ta place peu envieuse il faut le dire je resterais tranquillement là où je suis. Mais si tu y tiens viens. Moi après je ne répond lus de rien. Chose curieuse plus personne ne voulu l'approcher après la tentative infructueuse de leur camarade.
avatar
Adrian Barton

Messages : 18
Date d'inscription : 22/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Magda Sully le Jeu 5 Juil - 17:21

Magda reprit sa conversation avec les autres comme s'il ne s'était rien passé. Puis, soudainement, le bruit constant des conversations qui l'entourait habituellement avait purement et simplement disparu. Un silence pesant régnait sur sa bande, aussi soudain que tendu. Trouvant que quelque chose n'allait pas, elle s'écarta du muret du pont et se tourna vers ses amis. Fonçant vers elle d'un pas assuré, le Faucon avait une expression indescriptible dans le regard, et une étincelle de mauvais augure complétait son effet troublant. Ne pouvant esquisser le moindre geste, Magda ne comprit pas ce qui lui arrivait lorsque l'homme pila devant elle, puis la souleva par la taille aussi facilement que si elle avait été une plume, puis la jeta par-dessus bord. Elle sentait le vide soudain qui s'était creusé sous ses pieds et, sous les exclamations des passants, elle franchis la distance pont/fleuve en une fraction de seconde.

Elle cria brièvement, mais lorsqu'elle atteignit l'eau, celle-ci ne tarda pas à emplir sa bouche. Ne s'attendant pas à cela, le liquide s'était également infiltré dans ses poumons, et elle se retint de justesse de tousser. Autant ne pas aggraver la situation. Certes, elle savait nager, mais elle détestait l'eau. Des milliers de bulles l'entouraient, et elle était perdue. Il faisait trop sombre, à cause du ciel gris dehors, et elle cherchait désespérément la surface alors qu'elle continuait de couler. Elle aperçut avec soulagement la lumière du jour, puis s'expédia vers elle en plusieurs battements de pieds. Lorsqu'elle émergea, elle était au bord de la suffocation, et se mit à tousser, chassant l'eau de sa bouche et ses poumons.

Elle éprouvait une grande difficulté à nager, puis se rappela que, lorsqu'on tombait à l'eau, il fallait immédiatement retirer ses chaussures. Ce qu'elle fit, abandonnant ses ballerines au fond de l'eau. Elle retira ses mèches de cheveux trempées de devant ses yeux et entreprit de regagner la rive. Manque de pot, le Faucon l'avait balancé au milieu du pont, elle était donc à l'endroit le plus loin de tout. De plus, à cause de la température, l'eau était plutôt froide, et ses vêtements collant à sa peau lui faisait claquer les dents. Elle mit quelques secondes à retrouver totalement ses esprits, et tandis qu'elle nageait, elle jeta un regard au pont. L'homme était là, accoudé au bord, à la regarder se débattre dans l'eau. Elle brandit sa main vers lui, le majeur levé dans sa direction, puis reprit son avancée.

Au bout de deux ou trois minutes, elle s'agrippa sur le quai réservé au piétons et fut bientôt secourue par quelques privilégiés qui l'aidèrent à remonter. Un homme lui posa sa veste sur les épaules, et elle le remercia rapidement, claquant toujours des dents, plaçant ses cheveux mouillés derrière ses oreilles. Habituellement blonds, ils étaient à présent sombre, assortis au regard noir qu'elle lançait vers le pont. L'homme était là, à attendre, limite s'il n'éclatait pas de rire, et ses amis ne faisaient rien. Bon, d'accord, elle n'était pas du genre tendre avec eux, mais quand même... Cela aurait pu tourner autrement si Kyle et Derek avaient été là. Ils auraient remis l'enfoiré à sa place. Elle mit sa main à côté de sa bouche pour que sa voix porte, puis cria :

"Je me souviendrai de toi le Faucon! Mais ose revenir si t'es un mec!"

_________________

Welcome to Hell - Ma couleur pour les RP : slateblue
avatar
Magda Sully
Admin

Messages : 108
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Adrian Barton le Ven 6 Juil - 12:07

Adrian s'amusa beaucoup à regarder la jeune fille se débattre dans l'eau. Visiblement elle n'aimait pas ça et cela se voyait dans ses mouvements désordonnés. Elle avait mis un certain temps à revenir à la surface. Il avait un instant espéré qu'elle se noierait mais se rappelant qu'il n'avait pas beaucoup d'ennemis aussi jeunes il n'eut pas envie de perdre un si beau joujou. Et puis elle était la fille du ministre de la santé et elle pouvait toujours être utile au Moonlight Shadow. Un scénario diabolique se dessinait déjà dans sa t^te. Machiavélique mais il trouvait cela très amusant et pour quelques temps la monotonie de sa vie serait remplacé par la joie et le feu de l'action. Il se promis d'en faire part aux autres membres des son retour.

Ente temps sa jeune adversaire avait regagné le bord et des passants l'avaient tiré hors de l'eau. IL lui jeta un rapide coup d'oeil et lui trouva une vague ressemblance avec un chat qui sortirait d'un bain forcé. Sa mine renfrognée lui tira un sourire. Vraiment il adorait se mettre les gens à dos. Et celle-ci était pleine de promesses. IL jeta un rapide coup d'oeil à une montre dissimulée dans un plis de son vêtement et jura. L'heure était déjà avancée et tous les membres du Moonlight Shadow devaient se rendre impérativement à une réunion dans les souterrains. IL ne savait pas de quoi il retournait mais pour rien au monde il ne manquerais une pareille occasion de connaître les autres membres.
Déçu de devoir déjà repartir sans pouvoir prolonger leur petite altercation il reprit son chemin.Il stoppa net quand il entendit la voix qu'il aurait reconnu entre mille s'élever.

Je me souviendrai de toi le Faucon! Mais ose revenir si t'es un mec!

IL estima sa position. Encore près du milieu du pont les escaliers étaient encore éloignée. Le chemin le plus court était donc d'emprunter la même voie qu'il avait fait suivre à son adversaire. IL pris un peu d'élan et s'élança., sauta d'un bond sur la barrière du pont et effectua un impécable plongeon dans la rivière. Adrian savoura le contact de l'eau froide sur lui. Il ne daigna pas enlever ses chaussures qui ne le gênaient pas. Son entrainement avait été prévu pour ce genre de situations. En quelques mouvements vigoureux il rejoignis la fille et monta sur le quai à ses côtés. IL vit avec satisfaction que les badauds reculaient. Il commença par se secouer et be nombreuses gouttes d'eau s'envolèrent pour se poser sur la jeune fille qui grimaça et quand elle s'apprêta à lui répondre Adrian lui cracha à la figure l'eau qu'il avait dans sa bouche. Après ces petites remises en formes il se décida à lui adresser une dernière fois la paroles. Enfin si tout se passait bien se serait la dernière.


Tu vois je suis revenu. Et oui je suis un mec. A quoi tu t'attendais? Que je parte sans te dire au revoir? Non non cela n'aurait pas été polis. Bon je suis désolé mais je vais devoir partir car contrairement à toi j'ai des journées bien remplis avec des choses intelligentes à faire. Et je ne peut pas me permettre de perdre du temps avec des gens comme toi même si j'avoue que ça m'amuse beaucoup. Mais je t jure que je n'en ai pas fini avec toi. Maintenant dès que je repasserais dans le coin je te chercherais donc à une prochaine fois.

Sur ces mots il fit demi tour et repartit d'un pas rapide, avec l'impression que cette histoire n'était pas finie...
avatar
Adrian Barton

Messages : 18
Date d'inscription : 22/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Magda Sully le Mer 11 Juil - 15:14

Magda frissonna et raffermit sa prise autour de la veste, qu'elle ramena un peu plus sur ses épaule, frigorifiée. Elle jeta un coup d'oeil au pont, et vit avec fureur le Faucon prendre son élan et suivre le même chemin qu'elle, de sa propre volonté cependant. Il nageait avec facilité, aisance, et face à lui, Magda avait l'impression d'être un chat face à un chien. Et ils s'entendaient tel qu'eux. C'était exactement la meilleure comparaison qu'on pouvait en faire. Si elle avait réellement été un chat, les poils de son dos et de sa queue se seraient hérissés à l'approche de l'inconnu qui nageait vers elle. Et un feulement aurait dissuadé n'importe quel être vivant doté de deux sous de jugeote. Visiblement, le Faucon n'en était pas un. Ce qui ne l'étonnait guère. Elle était furieuse qu'un homme tel que lui pousse la provocation au point de la suivre dans le fleuve. Il sortit de l'eau, se secoua, et elle plissa le nez en recevant les gouttes d'eau sans broncher. Puis il lui cracha l'eau à la figure, et elle se retint de lui sauter dessus pour l'étrangler, lui arracher les tri... Non, on va se limiter à l'étranglement. Ce serait plus raisonnable et moins choquant pour les âmes sensibles. Les privilégiés ne manqueraient pas d'un habitant du peuple en moins. Il déclara :

"Tu vois je suis revenu. Et oui je suis un mec. A quoi tu t'attendais? Que je parte sans te dire au revoir? Non non cela n'aurait pas été polis. Bon je suis désolé mais je vais devoir partir car contrairement à toi j'ai des journées bien remplis avec des choses intelligentes à faire. Et je ne peut pas me permettre de perdre du temps avec des gens comme toi même si j'avoue que ça m'amuse beaucoup. Mais je t jure que je n'en ai pas fini avec toi. Maintenant dès que je repasserais dans le coin je te chercherais donc à une prochaine fois. "

Evidemment qu'il n'en avait pas fini avec elle. Parce qu'elle lui ferait payer son geste. En public si possible, mais sinon ce ne sera pas gênant de le faire dans l'ombre. Pas besoin d'avertir la police, Elle voulait régler cette affaire personnellement. Le Faucon s'éloigna d'un pas rapide, et elle eut juste le temps de crier :

"La prochaine fois je te raterai pas! Tu vas en baver le Faucon!"

Les privilégiés revinrent autour d'elle, et elle héla un transport pour la ramener chez elle. Elle n'avait qu'une envie : prendre une douche.

[Je propose qu'on arrête là, je vois pas franchement comment on pourrait continuer sans qu'ils s'étripent pour de bon xD Gardons le plus gros pour l'enlèvement, ça te va?]

_________________

Welcome to Hell - Ma couleur pour les RP : slateblue
avatar
Magda Sully
Admin

Messages : 108
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Léger accrochage entre deux personnes totalement opposées. [par ici Magda, les autres si vous n'avez pas peur de vous faire manger]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum